Aide au développement de l'emploi et des compétences

Fin 2015, un EDEC Industries de l’Ameublement et du Bois 2015-2016 a été lancé, pour aider au développement de la formation dans la filière bois alsacienne.

Cet engagement est issu d’une concertation entre notamment :

-          La DIRECCTE Alsace (Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l’Emploi d’Alsace),

-          L’OPCA3+ (Organisme Paritaire Collecteur Agréé des Industries de l'Ameublement, du Bois, des Matériaux pour la Construction et l'Industrie et de l'Inter-secteurs Papiers Cartons),

-          FIBOIS Alsace,

-          La CSIB (Confédération Syndicale des Industries du Bois)

-          Le syndicat CFTC d’Alsace

Les industries du bois et de l’ameublement regroupent plus de 9 000 salariés en Alsace (FIBRA)

 

Quels sont les objectifs de cet engagement ?

Les secteurs des industries du bois et de l’ameublement employaient en Alsace en 2011, plus de 9 000 salariés répartis dans près de 1 800 établissements. La majorité de ces établissements étaient des TPE (source INSEE et FIBOIS Alsace, 2015).

Les objectifs de cet accord sont :

-        De favoriser la sécurisation des parcours professionnels de ces salariés

-        D’assurer le maintien et le développement de leurs compétences

-        De contribuer au renforcement et à la pérennisation des entreprises de ces secteurs professionnels  

En effet, les besoins des entreprises et des salariés des secteurs concernés sont multiples :

-          Besoins transversaux : développement de compétences transverses : ressources humaines (RH),  réglementations nouvelles, nouvelles technologies, techniques commerciales, compétences linguistiques,…

-          Besoins techniques : développement de la polyvalence,  formation à la conduite de machines, amélioration des compétences en maintenance, développement des  compétences numériques, formation liées à la sécurité au travail,…

-          Besoins spécifiques : savoirs de bases, bilans de compétence, validation des acquis de l’expérience,…

 

Quelles sont les publics ciblés par cet engagement ?

Cet accord s’applique à toutes les entreprises d’Alsace (Bas-Rhin, Haut-Rhin) assujetties aux conventions collectives relevant des branches professionnelles des Industries de l’Ameublement et du Bois.

Les entreprises bénéficiaires sont prioritairement des PME/TPE de ces secteurs, dont le capital humain est fragilisé en raison de difficultés économiques et/ou industrielles.

L’ensemble des salariés de ces entreprises sont susceptibles de bénéficier des actions visées par cet accord. Toutefois, les publics suivant sont jugés prioritaires :

-          Les ouvriers non qualifiés, ouvriers qualifiés, employés

-          Les salariés les plus exposés aux mutations technologiques et à l’obsolescence de leurs compétences

-          Les salariés expérimentés en seconde partie de carrière, de 45 ans et +

-          Les femmes, dans le cadre de la poursuite de la dynamique en faveur de l’égalité professionnelle

-          Les jeunes de  – de 26 ans

-          Les travailleurs handicapés

 

Qu’est-ce qui est financé, concrètement ?

Cet engagement pour le développement de l’emploi et des compétences se décline en 2 axes :

1.       L’appui aux entreprises pour le développement des compétences de leurs salariés

Les actions éligibles au titre de cet axe sont les suivantes :

a)      Actions de formation liées aux métiers du bois, (notamment formations techniques machines) visant le développement et l’acquisition de compétences favorisant les mobilités internes ou/et externes ainsi que la polyvalence

b)      Actions de formation relatives à l’acquisition de compétences nouvelles liées à l’évolution des métiers

c)       Actions de formation permettant l’acquisition des savoirs de base et d’un socle de compétences clés (langues, maîtrise des outils informatiques notamment)

d)      Actions de formations  visant à développer les compétences des managers de proximité et actions favorisant leur mise en place

e)      Actions permettant l’acquisition de tout ou partie d’une certification professionnelle (diplôme, titre professionnel, certificat de qualification professionnel)

f)       Actions de Validation des Acquis et de l’Expérience (collectives ou individuelles) (VAE)

g)      Actions de formation de tuteurs  permettant la transmission des savoir-faire et l’intégration des nouveaux embauchés

 

2.       L’appui aux entreprises pour l’anticipation et le déploiement de la gestion des ressources humaines pour les PME/TPE

Les actions éligibles, prioritairement orientées vers les entreprises de moins de 50 salariés, au titre de cet axe sont les suivantes : 

a)      Actions d’accompagnement RH des entreprises visant à la structuration de la fonction RH dans les entreprises

b)      Actions de formation ou d’aide visant à la mise en place ou à la professionnalisation d’une fonction RH dans les PME/ TPE

 

Dépenses éligibles et taux d’aide

Pour les entreprises, les dépenses éligibles sont celles qui visent au développement des compétences, à la validation des acquis et à la formation.

L’aide de l’Etat pourra varier dans une limite de 20 à 50% et sera négociée au cas par cas, compte tenu principalement de la fragilité du public visé au regard de l’emploi, de l’intérêt des actions mises en place ou encore du caractère collectif, innovant et expérimental des actions.

Les dépenses liées à la rémunération des salariés pourront être prises en compte dans l’assiette relative au calcul de la participation de l’Etat, ceci uniquement pour les publics prioritaires et pour des actions de formations certifiantes ou de VAE.

 

Vous souhaitez bénéficier de cet aide à la formation et à l’acquisition de compétences ?

N’hésitez pas à contacter l’OPCA 3+ :

Thierry GERARDIN : t.gerardin@opca3plus.fr

Audrey DAVRAINVILLE : a.davrainville@opca3plus.fr