Récolte des rémanents

On appelle rémanents les menus bois dont le diamètre est inférieur à 7 cm. Or, la problématique réside dans l'utilisation de ces bois : peut-on en faire du bois énergie ou bien doivent-il rester en forêt ?

Sensibilité des sols

La sensibilité des sols se caractérise par 2 critères complémentaires :

  • la sensibilité minérale : elle est liée à la richesse chimique du sol (notamment le taux de saturation en bases) et à sa capacité à transformer la matière organique (humus) en matière minérale. Elle permet de savoir si le sol peut apporter la matière minérale suffisante à la bonne croissance des végétaux. Ainsi, en cas de sensibilité forte, les rémanents doivent être conservés sur site, afin que la décomposition de leur matière limite la dégradation minérale du sol. 
  • la sensibilité physique : liée à la structure du sol, elle permet de savoir si le sol est sensible ou non au tassement, qui lui-même a un effet sur la rétention d'eau et sur la croissance racinaire. Ainsi, en cas de forte sensibilité, les engins de récolte doivent rouler sur les rémanents répartis au sol, afin de limiter ce phénomène de tassement.

L'ensemble de la forêt publique a fait l'objet d'une cartographie. Les résultats sont les suivants :

  Sensibilité minérale Sensibilité physique
  Surface (ha) % Surface (ha) %
Faible 49 664 26% 73 468 38%
Moyenne 35 949 18% 85 827 44%
Forte 108 532 56% 34 012 18%
Très Forte - - 838 < 1%

Par ailleurs, un travail de cartographie a également été initié en forêt privée. Il couvre environ 3 000 ha.